16. January 2018 - 19:00
Share it on:

Hôtel-Dieu - triptyque de théâtre documentaire | Théâtre Jeunesse Les Gros Becs | Tuesday, 16. January 2018

Après Changing Room, La Date et le NoShow (présenté près de 100 fois au Québec, en France et en Suisse), le Collectif Nous Sommes ici revient avec HÔTEL-DIEU, un théâtre documentaire coup de poing : rencontre avec des personnes qui ont été en contact avec la maladie, un choc ou la mort. Un spectacle de non-acteurs, présenté sous la forme d’un tryptique. La première partie nous confronte à la souffrance, la deuxième au deuil et la troisième amène les spectateurs à vivre les rituels qui ont permis à ces gens de continuer à avancer.

Qu’il s’agisse de leur métier ou d’une expérience vécue dans leur entourage (infirmière aux soins palliatifs, malades chroniques, survivants de la mort d’un proche, etc.), ils témoignent de cette expérience. D’abord pour partager ce savoir particulier, mais aussi pour le faire résonner avec les parcours multiples de ces experts d’un nouveau genre. Et surtout pour nous embarquer dans l’après maladie, l’après-décès. HÔTEL-DIEU donne à voir, à mesurer, à tester les rituels de vie que chacun se crée après un choc. Comment poursuivre, comment repartir ? Les premiers spectateurs des répétitions de l’automne parlent d’un élan, d’un spectacle qui est du côté de la vie, de l’essence de la vie, de la « puissance de la fragilité ».

Cette expérience qui nous concerne tous, mais qui reste tabou, ou le devient chaque jour un peu plus, est dévoilée avec une impudeur rare mais salutaire, et une belle dose d’humanité. Tellement que le rassemblement en devient joyeux. Un peu comme un enterrement qui vire à la fête de famille avec musique, chants et rire !

Distribution
Chantal Bonneville
Jacynthe Drapeau
Ludovic Fouquet
Jasmin Hains
Louis-Olivier Pelletier
Guillaume Pepin
Ana Maria *****
Michèle Tousignant

Texte
Alexandre Fecteau avec la collaboration des experts

Idée originale et mise en scène
Alexandre Fecteau

Conseillère artistique et assistance à la mise en scène
Frédérique Bradet

Scénographie
Ariane Sauvé

Conception sonore
François Leclerc

Conception vidéo
Louis-Robert Bouchard

Lumières
Mathieu

Production
Collectif Nous sommes ici
Comments
  • Relisez ou découvrez ce que la Bible urbaine disait à propos d'Hôtel-Dieu en septembre dernier!
  • En attendant la diffusion des nouveaux portraits d'experts que nous publierons au retour des fêtes, revoici celui de Ana Maria ***** Barbosa, experte dans Hôtel-Dieu. « J'ai été chanceuse, ma mère a été à l'hôpital tout le temps. 24 heures sur 24. Elle dormait à côté de moi, dans ma chambre. C’était comme ma seule condition. Sinon, je continuais pas mon traitement; Que ma mère soit là. » Ana Maria ***** Barbosa Étudiante en technologie du génie civil Experte dans Hôtel-Dieu Jeune femme colombienne arrivée au Québec en 2006, elle a souffert du syndrome hemophagocytaire, une maladie rare du sang entre 2010 et 2011. Pour Ana Maria, pas question de se battre si sa mère n'était pas à ses côtés. Et pour sa mère fervente catholique, il n'y avait que Dieu qui pouvait sauver sa fille. Celle-ci promit ainsi un pèlerinage dans un lieu d'apparition de la Vierge en Colombie en échange de la guérison de sa fille. Avec Ana Maria, c’est le lien filial, mais aussi avec Dieu que l’on touche. Et Dieu nous mène inévitablement à la question du sens de la souffrance: pourquoi souffre-t-on s’il y a un Dieu? Pourquoi Dieu reste-t-il silencieux devant tant de souffrance sur terre? Le mot expert fait référence au théâtre d’experts ou de spécialistes. Les personnes sur scène ne sont ni des comédiens professionnels ni des amateurs, ils sont plutôt des experts de leur domaine et de leur vécu. C’est à titre de témoins privilégiés de la souffrance ou du deuil qu’ils se présenteront sur la scène des Gros Becs en janvier prochain.
  • En attendant la diffusion des nouveaux portraits d'experts que nous publierons au retour des fêtes, revoici celui de Chantal Bonneville, experte dans Hôtel-Dieu. « J’étais en choc. J’étais toute seule en auto. J’ai failli pogner trois accidents. J’étais pas là. J’étais raide. Le corps raide, parce qu’avec la sclérose, c’est ça qui arrive : les émotions, ça fait raidir le corps. » Chantal Bonneville Danseuse, chorégraphe et mère de deux enfants Experte dans Hôtel-Dieu Formée en danse contemporaine, Chantal a rapidement été empêchée d’exercer son art suite à un diagnostic de sclérose en plaques. L’histoire de Chantal en est une de combats: malgré ce que l’on connait de sa maladie, Chantal était déterminée à la vaincre avec la force du mental. Elle n'y est toutefois pas arrivée. Néanmoins, elle a développé un point de vue critique sur les théories d’auto-guérison ou d’interprétation de la maladie qui, en plus de ne pas la guérir, la rendait responsable de sa maladie. Chantal nous raconte comment on peut se réinventer, mais aussi comment le malheur peut parfois s’acharner sur une même personne… Le mot expert fait référence au théâtre d’experts ou de spécialistes. Les personnes sur scène ne sont ni des comédiens professionnels, ni des amateurs, ils sont plutôt des experts de leur domaine et de leur vécu. C’est à titre de témoins privilégiés de la souffrance ou du deuil qu’ils se présenteront sur la scène des Gros Becs en janvier prochain. Crédit photo: Lise Breton
  • Le ELLE Québec publiait cet automne une brève sur Hôtel-Dieu dans son édition du mois d'octobre. Relisez-la en attendant le spectacle qui sera présenté du 16 janvier au 3 février prochain au Théâtre Les Gros Becs.
  • En attendant la diffusion des nouveaux portraits d'experts que nous publierons au retour des fêtes, revoici celui de Jacynthe Drapeau, experte dans Hôtel-Dieu. « Du plus loin que je me souvienne, j’ai tout le temps voulu qu’on me paye pour être au service des gens. Même ado, je me voyais au service de l’humanité. J’ai déjà pensé être religieuse. J’ai toujours eu envie et ressenti le besoin d’être au service, des plus vulnérables, des pauvres. » Jacynthe Drapeau Infirmière clinicienne Experte dans Hôtel-Dieu En première ligne, une infirmière en début de carrière. Oeuvrant jusqu’à tout récemment à l’unité de soins palliatifs de l’Hôtel-Dieu de Québec, elle a été en contact quotidien avec des personnes en fin de vie, des gens à qui il reste moins de deux mois à vivre. Son témoignage est empreint à la fois de lucidité et de dignité, tant pour les malades que pour les soignants. C’est aussi un témoignage de résistance contre un système qui tend à banaliser la souffrance et la mort, dans sa recherche d'efficacité. L'entendre redonne espoir en la médecine, en l’humanité de la médecine. Le mot expert fait référence au théâtre d’experts ou de spécialistes. Les personnes sur scène ne sont ni des comédiens professionnels, ni des amateurs, ils sont plutôt des experts de leur domaine et de leur vécu. C’est à titre de témoins privilégiés de la souffrance ou du deuil qu’ils se présenteront sur la scène des Gros Becs en janvier prochain.
  • Pour susciter votre intérêt d'ici la première d'Hôtel-Dieu le 16 janvier prochain, nous publierons dans les prochaines semaines un récapitulatif des différents portraits d'experts présentés à l'automne, en alternance avec les publications médias qui ont parlé du spectacle. Aujourd'hui, l'entrevue qu'Alexandre Fecteau a accordé à l'Actualité le 15 septembre dernier. http://lactualite.com/culture/2017/09/15/trois-questions-a-alexandre-fecteau/
  • J'arrive juste à cliquer "intéressé" mais je suis plus qu'intéressé... je serai même là à toutes les représentations :)