08. January 2018 - 7:00 till 23:59
Share it on:

Appel à communications - Genre et science politique | University of Ottawa - L’Université d’Ottawa | Monday, 08. January 2018

Appels à communications pour le 56e Congrès de la Société québécoise de science politique qui aura lieu à l'Université d'Ottawa, du 23 au 25 mai 2018.

Le genre comme catégorie d’analyse en science politique : quelles perspectives pour l’Amérique latine ?

Thématique de l’atelier :

Dans son discours sur l’état de la science politique comme discipline, la politologue Jill Vickers (2015) remet en cause les difficultés pour la science politique conventionnelle (SPC) d’intégrer les épistémologies féministes et d’utiliser la catégorie du genre dans ses analyses. Vickers soutient en effet qu’il existe une résistance plus marquée au changement dans la SPC que dans les autres disciplines telles que la sociologie et l’anthropologie (Vickers 1997 ; 2015). En Colombie, Wills Obregon (2004) a également manifesté les aléas des publications sur le féminisme dans les revues de science politique du pays tandis que certaines autrices appellent à une « nouvelle épistémologie émergente » qui ferait un pont entre théorie politique et féministe au Brésil par exemple (Matos, 2014).

En prenant comme point de départ la critique que Vickers fait à la discipline de la science politique dans les pays comme le Canada ou les États-Unis, le présent atelier cherche à interroger l’état de l’interaction entre la science politique comme discipline « conventionnelle » et les études féministes dans les pays de l’Amérique latine. En ce sens, les questions suivantes servent de guide pour les communications proposées par cet atelier :

• Le genre est-il utilisé comme catégorie analytique et pratique en science politique dans les pays d’Amérique latine ?
• En Amérique latine, comment la science politique interagit-elle avec les épistémologies féministes et les études de genre ? Quels enjeux sont-ils en évidence ?
• La langue a-t-elle une influence sur les dynamiques d’interdisciplinarité entre la SPC et les études féministes ?
• Comment s’est développée analytiquement la catégorie genre en science politique sur le continent latino-américain ?
• Quelles sont les barrières imposées par la science politique latino-américaine aux études féministes ?

Envoi des communications

Les propositions de communication doivent être envoyées avant le 8 janvier 2018 et et devront inclure :
• Un titre
• Auteur-e-s et affiliations institutionnelles
• Résumé de communication d’un maximum de 250 mots
• Courriels : coenga_oliveira.danielle@ et anctil_avoine.priscyll@uqam.ca